poly-


poly-

poly- Élément, du gr. polus « nombreux; abondant » ( multi-, pluri-). ⊗ CONTR. Mon(o)-, uni-.

poly- Préfixe, du grec polus, nombreux, indiquant la multiplicité. (En chimie, indique qu'un composé possède plusieurs fonctions, différentes ou identiques, ou qu'il provient soit de la polymérisation d'un monomère, soit de la polycondensation d'un ou de plusieurs monomères.)

poly-
élément, du gr. polus, "nombreux".

⇒POLY-, élém. formant
I.— Élém. tiré du gr. - de « nombreux », entrant dans la constr. de nombreux subst. ou adj. (un certain nombre d'entre eux assurant cette double fonction), princ. dans les domaines sc. et techn.
A.— [Le 2e élém. est de type nominal; poly- signifie « plusieurs, nombreux » et caractérise ce que désigne le 2e élém.]
1. ANTHROPOL., ETHNOL., SOCIOL. [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] V. polyandre, polyandrie, polyandrique et aussi :
polygénisme (-génisme, du gr. « être engendré »), subst. masc.Théorie selon laquelle les diverses races humaines seraient issues de plusieurs souches différentes. Anton. monogénisme (s.v. monogène). Vers 1800, le problème du monogénisme ou du polygénisme de l'homme était d'actualité. Il avait soulevé dans le domaine anthropologique bien des passions, mais un de ses aspects les plus curieux est peut-être sa répercussion sur le plan ethnographique (Hist. sc., 1957, p. 1464). Polygéniste, adj. et subst., dér. a) Adj. et subst. Partisan du polygénisme. Si Morton et les autres polygénistes que nous avons cités s'appuyaient sur des considérations d'ordre uniquement scientifique pour étayer leurs convictions, Nott et Gliddon avaient des motifs d'une nature toute différente et moins désintéressés pour soutenir la pluralité d'origine des variétés humaines (Hist. sc., 1957p. 1369). b) Adj. Relatif au polygénisme. Actuellement, la majorité des paléontologistes et des anthropologistes rejettent l'idée polygéniste et tendent à voir dans les races humaines actuelles des variations ne correspondant pas à des origines distinctes (Hist. sc., 1957 p. 1430).
polygynie (-gynie, du gr. « femme, femelle »), subst. fém. Régime matrimonial qui admet l'union simultanée d'un homme avec plusieurs femmes. Synon. usuel polygamie. À l'origine, la polygynie n'est pas plus due à la sensualité masculine qu'elle n'est considérée comme dégradante pour les femmes (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par É. Métraux, 1936, p. 268). V. polygamie ex. 1. Rem. Pour un autre sens, v. infra I A 16. Polygyne, adj., dér. Qui pratique la polygynie. Communauté polygyne. S'il y a une douzaine de clans, un homme peut se marier dans l'un des onze autres groupes, et chez les peuplades polygynes, il prend femme dans plusieurs clans à la fois (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par É. Métraux, 1936, p. 286).
Rem. Empr. au gr., v. polygame, polygamie, polygamique, polythéisme, polythéique, polythéiste.
2. ARCHIT., BEAUX ARTS. [Le 2e élém., non autonome, représente un subst.] :
polycentrique, adj. [En parlant du plan ou d'une partie d'un bâtiment circulaire] Qui a plusieurs centres. (Dict. XXe s.). Rem. Pour un autre sens, v. infra I A 14.
Rem. Empr. au gr., v. polychrome, polychromé, polychromie, polyptique, polystyle.
3. BIOL. (animale ou végét.)
a) [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] :
polyspermie (-spermie, du gr. « graine, semence »), subst. fém.Pénétration de plusieurs spermatozoïdes dans l'ovule au moment de la fécondation (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972). À maturité, l'œuf se détache de l'ovaire et tombe dans la trompe de l'oviducte, où il est fécondé par les spermatozoïdes. Il y a polyspermie; plus de cent spermatozoïdes peuvent pénétrer dans un œuf (CAULLERY, Embryol., 1942, p. 89).
b) [Le 2e élém. est un adj. ou représente un subst.] V. polynucléaire et aussi :
polyembryonie, subst. fém. Formation de plusieurs embryons à partir d'un zygote ou, dans un ovule, à partir de plusieurs zygotes. Chez les hyménoptères, la polyembryonie est liée à un arrêt momentané, puis à une reprise du développement de l'embryon (CAULLERY, Embryol., 1942 p. 113). Les problèmes nouveaux liés aux progrès de la physiologie (conservation du pollen, germination, polyembryonie, parthénogenèse, etc.) (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 766).
4. BOTANIQUE
a) [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] :
polyadelphe (-adelphe, du gr. « frère » et, adj., « fraternel, double, couplé »), adj. [En parlant d'une fleur] Dont les étamines sont plus ou moins étroitement soudées entre elles, de manière à former plusieurs faisceaux (d'apr. GATIN 1924). Polyadelphie, subst. fém., dér. État d'une plante polyadelphe. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) [Le 2e élém. est ou représente un subst.] :
polyakène, adj. [En parlant d'un fruit] Composé de plusieurs akènes. (Dict. XXe s.).
polycarpellé, -ée, adj. ,,Formé par la réunion de plusieurs carpelles`` (GATIN 1924). Anton. monocarpellaire (s.v. mono- I).
polypétale, adj. Qui a plusieurs pétales. Anton. monopétale (s.v. mono- I). Fleur polypétale. Corolle polypétale : quatre pétales, petits, entiers, ovales, insérés sur le réceptacle (Voy. La Pérouse, 1797, p. 53).
Rem. 1. Empr. au gr. ou au lat., v. polygala, polygonum, polypode, polypore et aussi : Polyanthe (du gr. « abondant en fleurs »), adj. Qui porte ou renferme beaucoup de fleurs. Vous avez failli mettre le pied sur une jacinthe qu'il n'aurait pas été en votre pouvoir de remplacer : c'est la jacinthe bleue polyanthe (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 9). Polytric (du lat. bot. polytrichum, du gr. « aux cheveux abondants »), subst. masc. Mousse à tige dressée. La croissance des Polytrics est différente sous les divers éclairements (Bot., 1960, p. 1329 [Encyclop. de la Pléiade]). 2. Adapt. du gr. Polyantha (de « abondant en fleurs »), subst. masc. et adj. Rosier bas très robuste obtenu par croisement d'un rosier du Bengale et d'un rosier japonais, et donnant de gros bouquets de petites fleurs (d'apr. BÉN.-VAESK. Jard. 1981). Rosiers polyanthas.
5. CHIMIE
a) [Le 2e élém. est un adj.] :
polyatomique, adj. Qui est formé de plusieurs atomes. Anton. monoatomique. Des combinaisons chimiques ou des molécules polyatomiques (VERNADSKY, Géochim., 1924, p. 20).
polybasique, adj. 1. Vx. Synon. de polyacide . 2. [En parlant d'un corps] Qui peut libérer plusieurs ions OH— par molécule (d'apr. DUVAL 1959). Gerhardt sait tirer de l'existence des acides polybasiques des conséquences capitales. Les notions enfin claires introduites par Gerhardt vers 1843, jetaient les bases d'un tableau des poids atomiques qui sont restés les nôtres (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 316).
b) [Le 2e élém. est un subst.] :
polyacide, adj. et subst. masc. (Corps) qui peut libérer plusieurs cations H+ par molécule (d'apr. DUVAL 1959). Si la théorie des types embrassait un grand nombre de composés elle était, en fait, incapable de les classer tous. Il était en particulier impossible de rapporter à une seule molécule d'eau la molécule des polyacides (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 325). Des travaux particulièrement importants ont porté sur des cristaux de complexes de silicates et de polyacides (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 424).
polysaccharide, subst. masc. Glucide naturel de haut poids moléculaire. Anton. monosaccharide (s.v. mono- II). Les polysaccharides (...) comportent les amidons, les fécules (...) la cellulose (...) (GRAND. 1962). Il existe de très nombreuses méthodes de coloration signalétique ou chimique permettant de visualiser les polysaccharides (HUSSON, GRAF, Biol. gén., 1965, p. 83).
Rem. Adapt. du gr., v. polymère, polymérie, polymériser, polymérisable, polymérisation.
6. GÉOL., PÉDOL. [Le 2e élém. est un adj.] :
polycyclique, adj. [En parlant d'un relief] Façonné par plusieurs cycles d'érosion successifs. Le modelé glaciaire ou polycyclique (L. FEBVRE, J. Sion, A. Demangeon, [1941] ds Combats, 1953, p. 377). Rem. Pour un autre sens, v. infra I A 13.
7. GÉOM. [Le 2e élém. est issu ou adapté du gr.] V. polyèdre, polyédrique.
Rem. Empr. au lat., v. polygone, polygonal.
8. LING., RHÉT. [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] V. polysémie, polysémique.
Rem. Empr. au gr., v. polyptote, polysyllabe, polysyllabique.
9. LOG., PHILOS. [Le 2e élém. est un subst.] :
polypsychisme, subst. masc. ,,Doctrine d'après laquelle, chez les êtres pourvus d'un système nerveux, il y aurait une multiplicité de centres psychiques, chaque centre nerveux possédant les propriétés essentielles d'un cerveau`` (FOULQ.-ST-JEAN 1962).
polysyllogisme, subst. masc. Raisonnement consistant en une série de syllogismes enchaînés de telle manière que la conclusion de l'un serve de prémisse au suivant (d'apr. MORF. Philos. 1980).
10. MATH. [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] V. polynôme.
11. MÉD. [Le 2e élém. est un adj.] :
polyarticulaire, adj. Qui affecte plusieurs articulations. Rhumatisme polyarticulaire. Parmi les caractères propres aux rhumatismes infectieux, on pourrait souligner leur tendance polyarticulaire (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 515).
polykystique, adj. Caractérisé par la présence de plusieurs kystes, qui comporte plusieurs kystes. Affections polykistiques du rein. On distingue [parmi les kystes du sein] le kyste solitaire et la maladie polykystique de Reclus (QUILLET Méd. 1965, p. 503).
polytraumatisé, -ée, adj. et subst. ,,(Blessé, blessée) qui présente plusieurs lésions traumatiques`` (MAN.-MAN. Méd. 1977). À Paris, trois hôpitaux seulement sont capables de soigner efficacement les grands polytraumatisés (Les Échos, 17 juill. 1967 ds GILB. 1980). La plupart des blessés de la route sont « polytraumatisés » : contusion cérébrale, fracture maxillo-faciale, plaie de la rate (...) (Valeurs actuelles, 6 sept. 1971 ds GILB. 1980).
Rem. Empr. au lat., v. polype, polypeux, polypose.
12. MUS. [Le 2e élém. est un adj., est ou représente un subst.] V. polytonal, polytonalité et aussi :
polyrythmie, subst. fém. ,,Superposition de plusieurs parties ayant chacune un rythme différent et dont les accents d'appui ne coïncident pas entre eux`` (Larousse de la Musique, Paris, t. 2, 1982, p. 1247). Anton. monorythmie (s.v. mono- I). La musique à danser qui impose sa monorythmie (...) nous priva bien longtemps de sa polyrythmie ou superposition de rythmes dont chacun est réalisé par une des parties de la polyphonie (MIGOT, Lex. termes mus., 1935, p. 109).
Rem. Empr. au gr., v. polyphone, polyphonie, polyphonique, polyphoniste et aussi : Polycorde (de « qui a beaucoup de cordes »), subst. masc. Instrument à cordes dont on joue avec un archet (d'apr. Lar. Lang. fr.) Empl. adj. La musique orientale, avec la confusion de ses instruments polycordes ou bruyants (Ch. LALO, Esthét. mus. sc., 1908, p. 263). La même corde plusieurs fois tendue, voilà ce que nous trouverions à l'origine (...) de nos instruments polycordes (SCHAEFFNER, Orig. instrum. mus., 1936, p. 204).
13. PHYSIQUE
a) [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] V. polychroïsme, polychroïque, polyphasé.
b) [Le 2e élém. est un adj.] :
polycyclique, adj., électr. Relatif à plusieurs phénomènes périodiques de fréquences différentes. (Dict. XXe s.). Rem. Pour un autre sens, v. supra I A 6.
14. POLITIQUE
a) [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] :
polysynodie (-synodie, du gr. « assemblée »), subst. fém., vieilli. ,,Système d'administration qui consiste à remplacer chaque ministre par un conseil`` (Ac. 1878, 1935).
b) [Le 2e élém. représente un subst.] :
polycentrique, adj. Qui a plusieurs centres de direction. (Dict. XXe s.). Parti polycentrique. Rem. Pour un autre sens, v. supra I A 2.
polycentrisme, subst. masc. Doctrine qui tend à donner à un parti unique au pouvoir plusieurs centres de direction. Avancé en 1956 par Togliatti (...) immédiatement critiqué par de nombreux partis communistes (...) le terme (...) de polycentrisme disparut immédiatement de tous les documents officiels du PCI (Marxisme 1982).
15. TECHNOLOGIE
a) [Le 2e élém., non autonome, est issu du lat.] :
polycamératique (-camératique, du lat. camera « chambre »), adj. [En parlant d'une horloge] Qui dessert plusieurs cadrans placés à l'intérieur ou à l'extérieur d'un édifice. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) [Le 2e élém. est un subst.] :
polysoc, adj. et subst. masc. Charrue qui comporte plusieurs socs et trace plusieurs sillons à la fois. Un bon tracteur avec polysoc (É. PÉROCHON, Bernard l'Ours..., 1927, p. 39). En appos. Le même fluide (...) dans les labours bossués, halera les lourdes charrues polysocs (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p. 199).
16. ZOOL. [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] V. polychètes et aussi :
polygynie, subst. fém. Caractère des sociétés d'insectes qui comportent plusieurs femelles fécondes ou reines. (Dict. XXe s.). Rem. Pour un autre sens, v. supra I A 1.
Rem. 1. Empr. au gr. ou au lat., v. polype, polypier et aussi : Polystome (de « à plusieurs bouches »), adj. Qui a un grand nombre de bouches ou de suçons. (Dict. XIXe et XXe s.). 2. Adapt. du gr., v. polyptère.
17. Domaines divers. [Le 2e élém. est un adj.] V. polytechnique, polytechnicien et aussi :
polyfonctionnel, -elle, adj. Qui a plusieurs propriétés, qui remplit plusieurs fonctions. Les exemples de coopératives polyfonctionnelles créées en Chine et en Yougoslavie montrent que l'ambiguïté de la spécialisation agricole pèse aussi sur les régimes collectivistes (Traité sociol., 1967, p. 321).
Rem. Empr. au gr., v. polyglotte, polyglottisme, polymorphe, polymorphique, polymorphisme.
B.— [Le 2e élém. est de type nominal; poly- signifie « exagérément nombreux ou abondant » et caractérise ce que désigne le 2e élém.]
1. BIOLOGIE
a) [Le 2e élém., non autonome, est issu du gr.] :
polysomie (-somie, du gr. « corps »), subst. fém. Présence d'un chromosome surnuméraire par rapport au nombre de jeux chromosomiques par cellule. Les variations numériques des chromosomes sont des fusions ou des ruptures de chromosomes, de la polyploïdie, de la polysomie (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 706).
b) [Le 2e élém. représente un subst.] V. polyploïde, polyploïdie, polyploïdiser, polyploïdisation.
2. PATHOLOGIE
a) [Le 2e élém., non autonome, est issu du lat. ou du gr.; les mots constr. sont des subst.] V. polyurie et aussi :
polycholie (-cholie, du gr. « bile »), subst. fém. Sécrétion biliaire excessive. Polycholie intestinale (VINCENT, RIEUX ds Nouv. Traité Méd. fasc. 5, 1 1924, p. 138).
polydipsie (-dipsie, du gr. « soif »), subst. fém. Soif excessive. La polydipsie est une soif intense, impérieuse, ne laissant de répit ni jour, ni nuit, réveillant le malade, le forçant à boire n'importe quel liquide (QUILLET Méd. 1965, p. 490).
polypnée (-pnée, du gr. -, de « respirer »), subst. fém. Accélération de la fréquence respiratoire. [Richet] avait poursuivi, à la suite de ses maîtres, d'intéressantes recherches sur (...) la polypnée thermique (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 728).
polysialie (-sialie, du gr. - « salive »), subst. fém. Salivation excessive. (Dict. XIXe et XXe s.).
b) [Le 2e élém. représente un subst.] :
polyglobulie, subst. fém. Augmentation du nombre des globules du sang, et notamment des globules rouges. Polyglobulie hypertensive, réactionnelle. Une affection non cancéreuse du sang, la polyglobulie essentielle, où la formation des globules rouges est anormalement rapide, provoquant des troubles sérieux pouvant aller jusqu'à la mort (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 232).
Rem. Empr. au gr., v. polycéphale, polydactyle, polydactylie, polysarcie et aussi : Polymélie (de « à plusieurs membres »), subst. fém. Monstruosités consistant en la présence de membres surnuméraires. (Dict. XIXe et XXe s.).
C.— [Le 2e élém. exprime un procès; poly- signifie « beaucoup de choses » et indique le caractère multiple de l'objet du procès exprimé par le 2e élém.]
1. AGRIC. [Le 2e élém. est un subst.] V. polyculture.
2. LING. [Le 2e élém. est un subst.] :
polysynthèse, polysynthétisme, subst. fém. Caractère d'une langue où un certain nombre de déterminants et de compléments s'expriment par des modifications du mot principal. La flexion pouvant être interne ou externe, et la polysynthèse étant un cas particulier d'agglutination, on en revient à une tripartition qui rappelle le cadre traditionnel : flexion — agglutination — isolement (Langage, 1968, p. 317). Polysynthétique, adj., dér. Relatif au polysynthétisme. Langue polysynthétique. Le type polysynthétique. Ce type repose surtout sur la réunion de lexèmes en une nouvelle unité lexicale. Les langues où ce type domine ont assez peu souvent de pronoms et de prépositions (Langage, 1968 p. 316).
Rem. Empr. au lat., v. polysyndète.
3. PATHOL. [Le 2e élém. est issu du gr.] :
polyopie, polyopsie (-opie, du gr. « vue »; -opsie, du gr. « action de voir »), subst. fém. Trouble de la vision, qui se manifeste par la perception simultanée de plusieurs images d'un même objet (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972).
Rem. gén. Empr. au lat. ou au gr., v. polygraphe, polygraphie, polygraphique, polymathie, polymathique, polyphage, polyphagie.
D.— [Le 2e élém. est de type nominal; poly- signifie « multiple » et caractérise le 2e élém.]
1. PATHOL. [Le 2e élém. est un subst.] V. polyarthrite, polynévrite, polynévritique et aussi :
polyadénite, subst. fém. Inflammation simultanée de plusieurs ganglions lymphatiques (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972).
polydystrophie, subst. fém. ,,Anomalie du développement ou dégénérescence frappant plusieurs organes ou tissus`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
2. TECHNOL. [Le 2e élém. est un subst.] V. polycopie, polycopier.
3. Domaines divers :
polyclinique, subst. fém. Clinique ou établissement hospitalier comportant des services spécialisés pour le diagnostic et le traitement d'affections diverses. Une polyclinique : on l'attendait (...). L'équipe (...) comprend deux chirurgiens, deux radiologues, un O.R.L., un ophtalmologue et un gynécologue-accoucheur (Elle, 7 avr. 1966, p. 5, col. 3).
Rem. À propos de cet empl. de poly-, COTTEZ 1982 précise ,,emploi libre, dégagé du modèle grec``.
E.— CHIM. [Le 2e élém. est de type nominal; ,,Poly- exprime de façon générale ce que les préfixes numéraux (v. bi-, di-, hepta-...) expriment de façon précise, c'est-à-dire qu'il y a « plus d'un » volume, atome, etc..., ceci notamment par opposition à mono-`` (COTTEZ 1982). Le 2e élém. est un subst.; les mots constr. sont des subst.] :
polyalcool ou polyol, subst. masc. Corps possédant plusieurs fonctions alcool. Quand on prend des alcools de poids moléculaire plus élevé, deux cas peuvent se présenter suivant qu'il s'agit de monoalcools ou de polyalcools. Les polyalcools paraissent s'absorber, mais le problème se complique parce que, prenant rapidement une consistance solide, il faut les utiliser à l'état de solution (CAILLÈRE, HÉNIN, Minér. argiles, 1963, p. 54).
polyamine, subst. fém. Corps possédant plusieurs fois la fonction amine. (Dict. XXe s.).
polysulfure, subst. masc. ,,Corps plus riche en soufre que le sulfure normal`` (DUVAL 1959).
II.— CHIM. Poly- représente le subst. polymère.
A.— [Le 2e élém. est un adj.] :
polyacrylique, adj. [En parlant d'un corps] Obtenu par polymérisation de corps de la série acrylique. On utilise les résines polyacryliques pour l'obtention de revêtements particuliers de tissus à emplois spéciaux..., pour la production de cuirs régénérés à partir de déchets... (Encyclop. Sc. Techn. t. 1 1969, p. 133b).
B.— [Le 2e élém. est un subst.] V. polyamide, polyester, polyvinyle, polyvinylique et aussi :
polyaddition, subst. fém. ,,Variante de la polymérisation dans laquelle le monomère est (...) susceptible de s'ouvrir, présentant ainsi deux extrémités actives`` (Encyclop. Sc. Techn. t. 8 1972, p. 950a). La composition centésimale du polymère est la même que celle du monomère lorsque le degré de polyaddition est suffisamment élevé pour que l'on puisse négliger la petite quantité de molécule initiatrice fixée en bout de chaîne (CHAMPETIER, Chim. macromol., 1957, p. 69).
polycondensation, subst. fém. Réaction de polymérisation dans laquelle plusieurs molécules de natures différentes s'unissent pour former un polymère avec élimination de molécules légères. On distingue : la polycondensation, dans laquelle la soudure entre les molécules de monomère est accompagnée de l'élimination de petites molécules (eau, ammoniac, alcool, etc.); la polyaddition, dans laquelle la macromolécule se forme sans élimination d'aucune substance (Encyclop. Sc. Techn. t. 9 1973, p. 46). Polycondensat, subst. masc., dér. Corps obtenu par polycondensation. (Dict. XXe s.).
polyéthylène, subst. masc. Polymère de l'éthylène; p. méton., matière plastique fabriquée à partir du polyéthylène. Des pommes golden delicious (...) en sachets soudés de polyéthylène (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 111).
polyméthylène ou polyène, subst. masc. Hydrocarbure polymère du radical métylène. Les paraffines normales synthétiques ou polyméthylènes (CHAMPETIER, Chim. macromol., 1957 p. 30).
polypropylène, subst. masc., néol., chim. org. Polymère du propylène; p. méton., plastique solide fabriqué à partir du polypropylène et utilisé pour fabriquer des fibres, des emballages et des objets moulés. Un album de 101 échantillons [de tissus d'ameublement] en polypropylène (aspect du lainage, mais résiste même à l'eau de Javel) (L'Express, 18 sept. 1972, p. 157, col. 2, 3).
polystyrène, subst. masc. Haut polymère obtenu par polymérisation du styrène; p. méton., matière fabriquée à partir du polystyrène. Polystyrène expansé (v. expansion A 1 rem.). Le polystyrène est facilement identifiable par son mode de combustion : il brûle en dégageant une fumée noire composée de flocons (RAMA 1973).
polyurétha(n)ne(polyuréthane, polyuréthanne), subst. masc. Polymère obtenu par polyaddition d'un isocyanate [liquide volatil, à odeur suffocante de formule générale O=C=N-R] et d'un alcool; p. méton., matière fabriquée à partir du polyuréthane. Les colles au polyuréthane sont largement utilisées (RAMA 1973).
Productivité. 1. Poly- a été et reste très productif, notamment dans le vocab. sc. et techn. 2. Dans qq. cas, poly- entre en concurrence avec multi- (v. multifonctionnel, multicéphale, multisoc, multivalent [s.v. multi-]). 3. Poly-, dans certains de ses empl., est synon. de pluri-; le 1er est souvent associé à un 2e élém. issu du gr., le 2e à un 2e élém. issu du lat.; enfin, on peut noter que poly- est beaucoup plus productif que son concurrent pluri-. Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Mots construits soudés. Bbg. GALL. 1955, p. 287. — LAHOUSSE (A.). Le Vocab. de la cosmétologie en fr. contemp. Louvain, 1978, p. 53. — PEYTARD 1975, pp. 542-553. — QUEM. DDL t. 3, 6, 7, 8, 10, 14, 15, 18, 20, 21 (comp.).

poly-
Élément, du grec polus « nombreux; abondant » ( Multi-, pluri-) entrant dans la composition de nombreux termes didactiques. Voir à l'ordre alphabétique.
REM. 1. Ce préfixe, en chimie, indique en particulier qu'il s'agit d'un polymère, d'un corps polymérisé. Ex. : polycarbonate.
2. Les composés hybrides (poly + racine non grecque) sont très fréquents. → ci-dessous Polycolore, polycourant. Des « graphiques polycornus » (Fourastié, in Science et Vie, no 590, p. 64). Des « substances polyfonctionnelles » (J. Vène, les Plastiques, p. 26).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • poly(A) — poly(A) …   English syllables

  • poly(U) — poly(U) …   English syllables

  • poly — poly·acrylate; poly·acrylic; poly·acrylonitrile; poly·act; poly·actinal; poly·adel·phia; poly·adel·phous; poly·allel; poly·alphabetic; poly·amide; poly·amine; poly·an·dria; poly·an·dric; poly·an·drist; poly·an·dri·um; poly·an·drous; poly·an·dry;… …   English syllables

  • Poly — Po ly, n. [L. polium, the name of a plant, perhaps Teucrium polium, Gr. ?.] (Bot.) A whitish woolly plant ({Teucrium Polium}) of the order {Labiat[ae]}, found throughout the Mediterranean region. The name, with sundry prefixes, is sometimes given …   The Collaborative International Dictionary of English

  • poly I:C — [päl′ē ī′sē′] n. 〚polyi( nosinic poly) c( ytidylic acid)〛 a synthetic RNA that promotes the production of interferon in the body * * * pol·y I:C (pŏlʹē īʹsēʹ) n. A synthetic polymer of inosine that resembles the RNA of infectious viruses and is… …   Universalium

  • poly I:C — päl ē ī sē n a synthetic 2 stranded RNA composed of one strand of polyinosinic acid and one strand of polycytidylic acid that induces interferon formation and has been used experimentally as an anticancer and antiviral agent called also poly I·po …   Medical dictionary

  • Poly- — Pol y [See {Full}, a.] A combining form or prefix from Gr. poly s, many; as, polygon, a figure of many angles; polyatomic, having many atoms; polychord, polyconic. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • poly- — Präfix viel (z.B. polygam, Polyhistor) erw. bildg. ( ) Beschreibung von Affixen. Wurde in griechischen Entlehnungen ins Deutsche übernommen; sein Ursprung ist gr. polý. In den Fachsprachen beschränkt produktiv. ✎ Cottez (1980), 342f. griechisch… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • poly- — comb. form meaning many, much, from Gk. poly , combining form of polys much (plural polloi); cognate with L. plus, from PIE root *ple (Cf. Skt. purvi much, prayah mostly; Avestan perena , O.Pers. paru much; Gk …   Etymology dictionary

  • poły — poły* {{/stl 13}}{{stl 7}}ZOB. na poły {{/stl 7}} …   Langenscheidt Polski wyjaśnień